À Tessy-sur-Vire, le réémetteur censé améliorer la réception de la télévision en TNT ne remplit pas son rôle. Le maire a décidé de s'en passer. Mais le problème est loin d'être réglé.

  • Pourquoi ? Comment ? Quel est le problème ?

La « cuvette » de Tessy-sur-Vire est une zone d'ombre. Les problèmes de réception de la télévision ne datent pas d'hier. Ni d'ailleurs de l'installation du parc éolien, sur la commune voisine de Guilberville il y a deux ans. Iberdrola, le groupe espagnol exploitant les éoliennes, a fait ériger, à ses frais, un pylône de réémission à Fourneaux (près du pont de Domjean). Ce qui a plutôt amélioré les choses... jusqu'au 9 mars, jour du basculement à la télévision tout numérique (TNT) en Basse-Normandie. Le réémetteur a été équipé en version numérique mais un problème nouveau est apparu pour quelques dizaines de foyers, victimes d'interférences entre l'émetteur principal de Montpinçon et le réémetteur de Fourneaux.

  • Faut-il supprimer le réémetteur ?

« Si on supprimait aujourd'hui le réémetteur, les trois quarts des habitants ne recevraient plus la télé », assurait Yves Lerebourg, adjoint au maire, début avril. Depuis, le discours a changé. « Un samedi matin, nous avons débranché le pylône et interrogé des habitants en plusieurs points de la commune », explique le maire, Michel Richard. « Ce qu'on pressentait s'est vérifié : une majorité de foyers recevaient plutôt mieux la télé. Puisque le réémetteur suscite plus d'inconvénients que d'avantages, nous allons nous en passer. Il sera mis hors service dès ce jeudi. Et les personnes qui ne recevront plus ou mal les images seront équipées de paraboles. Cela devrait concerner 50 à 100 foyers. ».

  • Y a-t-il d'autres solutions ?

La société SFE, mandatée par Iberdrola pour équiper le réémetteur en numérique, est intervenue selon un cahier des charges fixé par le CSA (Conseil supérieur de l'audiovisuel). « La mauvaise qualité et la disparité des signaux reçus de Caen-Montpinçon, au niveau du réémetteur de Tessy, ne permettent pas de réémettre en isofréquence tel que l'impose le CSA », explique Renaud La Hondé, directeur technique de SFE. Celui-ci a proposé une autre solution : changer de fréquence.

« Impossible », répond le CSA, « le nombre de fréquences disponibles est trop restreint. » Le CSA l'a pourtant autorisé, « à titre exceptionnel et de façon temporaire », à Lisieux, où un problème similaire se pose.

Dernière porte de sortie possible : renforcer la puissance de l'émetteur principal de Montpinçon. « C'est chose faite depuis la nuit de mardi à mercredi », affirmait hier soir l'un des directeurs techniques du CSA, à Paris. Le maire va-t-il pour autant revenir sur sa décision ? Pourquoi une réunion publique ?

Le maire, entouré de représentants du CSA et de France Télénumérique, devrait annoncer ce mercredi à ses administrés la mise hors service du réemetteur... et l'obligation pour certains de s'équiper en paraboles.

L'État accorde 250 € maximum pour s'équiper. Mais la facture sera sûrement plus élevée pour le particulier, selon qu'il dispose d'une ou plusieurs télévisions. Qui paiera la différence ? Le CSA assure que le téléspectateur n'aura rien à débourser. Mais ne précise pas qui devra payer...

Source : Laurent LE GOFF. Ouest-France

Un peu plus d'information sur http://www.tvnt.net/forum/mauvaise-reception-de-la-tele-a-tessy-le-reemetteur-abandonne-place-aux-paraboles-t22200.html?sid=bb537a37844cc984d2a2d48c401fd8bf